Crisis!!

eboussi

« la nature de la crise de l’homme africain est semblable à celle de tous les hommes lorsqu’ils oublient qu’ils sont les êtres responsables d’eux-mêmes et qu’ils se perdent en quelque sorte d’aliénation sociale, politique et économique. C’est la crise de l’homme qui oublie que s’il est esclave, c’est qu’il y a consenti en quelque chose et qu’il ne peut y avoir délibération d’affirmation de soi, l’on pose comme postulat que l’aliénation a été aussi le fait d’une démission, par séduction ou par contrainte. »

Fabien Eboussi Boulaga, interview à ECOVOX, n°15, janvier-mars 1998, p. 8

Publication ancienne

Commentaires

WORDPRESS: 2
  • comment-avatar
    Seddik 8 mois

    Etes-vous bien sûrs que ce propos que vous rapportez est du français intelligible ?

  • comment-avatar

    Eh bien cher ami Seddik, bienvenu dans le monde de Fabien Eboussi Boulaga. Les propos sont bien du français et d’un français intelligible, mais qui demande de situer l’auteur dans le contexte de son écriture et dans le style qui lui est bien propre.

  • DISQUS: 0
    Translate »