MODERNITÉ MUSULMANE ET NÉGRO-MUSULMANE

Elle couvre les VIIe et XVIIe siècle, c’est-à-dire se situe entre 843 et 1556, avec des noms comme Ibn Badjidj, Ibn Battuta, Al Tahawi, , Ibn Khaldûn (bien connu pour ses travaux en histoire universelle. Pour ce qui est des recherches en pensée négro-musulmane philosophique de l’époque médiévale, Obenga signaleles grands centres de recherche que furent Tombouctou avec son université de Sankoré, l’école de Gao, celle de Djéné qui a particulièrement influencé tous les grands empires soudanais. Mohammed Bagayogo, qui a eu pour étudiant Ahmed Baba (qui aurait possédé un peu plus de 1600 volumes. A ce que propose Obenga, notons avec Jean-Marie Van Parys (Une approche simple de la philosophie africaine), que la distinction de T. Obenga ne tient pas compte de la pensée éthiopienne du XIVe et XVe siècle. Quelques figures la traverse : Skendes,  Zera Yacob et Walda Heywat.

Ahmed Baba de Tombouctou

Ahmed Baba de Tombouctou

Publication ancienne

Commentaires

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0
Translate »