Appel à contributions Revue Jogoo

Sans titre - 1l - CopieL’être africain. Expression du manifeste d’une philosophie africaine

Avant le 15 novembre 2016 à l’adresse : philoafricaine@gmail.com

Argumentaire

L’histoire des idées en contexte africain n’a pas cessé de soulever à la fois questionnements, sursauts et rebondissements. Portée au plan philosophique, entre postulats et (dé)négations, remises en cause et remises en question, une telle interrogation part des sciences humaines, mais plus spécifiquement de l’anthropologie philosophique, qui a pour finalité la définition de ce que « l’existant humain » a de spécifique.

Le traditionnel virage anthropologique de la philosophie grecque opéré par Socrate, pose l’impératif « Connais-toi toi-même ! que tout un chacun croit pouvoir comprendre » comme « une phrase plutôt incompréhensible ; dans la mesure où l’on veut en rester à la « connaissance » et que l’on ne comprend pas par là quelque chose comme la mise à l’épreuve morale de soi-même, l’exploration de l’identité individuelle, ou l’exploration de capacités et de limites. » (Hans BLUMENBERG, Description de l’homme, Paris, Cerf, 2011, p. 245). La tradition philosophique ultérieure à Socrate, essaiera d’y répondre, faisant de l’Homme un animal raisonnable (Aristote), une âme spirituelle unie à un corps (Descartes), un pluralisme triadique (Hebga). Dans ses « Dix grandes questions » de la philosophie, Christian Godin place celle de « D’où vient l’homme ? », juste avant celle de savoir « Quelle est la nature de l’être humain ? » (La philosophie pour les nuls, 2004, pp. 613-616). Nous sommes donc en face d’un questionnement à la foi de type essentialiste et existentialiste, qui part de l’analyse de l’Homme comme sujet humain, doté d’un corps, d’une conscience et d’une pensée. Parallèlement à cela, nous avons les aspects relationnels de l’Homme, à travers l’intersubjectivité, et les rapports sociaux. Notre projet est donc avant tout un essai de description de l’Homme, mais un homme situé, marqué par son histoire et mû par un projet réflexif et de reprise, le tout en vue d’une meilleure pro-jection ; qui se veut articulation du projet philosophique kantien partant de la question « qu’est-ce que l’homme ? ».

Le projet d’une philosophie africaine qui a vu porter à l’époque contemporaine le jeu affirmation/négation et puis négation/synthèse, pourrait-il vraiment se dire sans un radical questionné sur le sens de ce que veut dire être Africain ? C’est sans doute la raison pour laquelle l’identité s’est très vite présentée (avec le développement) comme le principal thème de la philosophie africaine contemporaine. Il est cependant bien manifeste, le silence observé sur la problématique de l’Homme dans la présentation par Issiaka-Prosper L. Lalèyê des 20 questions sur la philosophie africaine. Une telle observation, nous posse alors mutatis mutandis, à poser la question de savoir si parler de philosophie africaine n’est pas avant tout parler de l’Homme Africain ? Partant de la question de savoir s’il existe quelque part – en Afrique ou ailleurs – un homme dont l’essence serait d’être « Africain », un discours philosophique qui veut partir de l’Afrique pourrait-il faire fi des aspects dynamiques qui fondent la définition de l’Homo Africanus ?

La revue électronique Jogoo, dont le nom signifie « coq » en Swahili, vitrine du site web de « Philosophie africaine. Débats et questions » pour le lancement de son tout premier numéro, se propose de penser « l’être africain », comme « expression du manifeste d’une philosophie africaine ». Si nous sommes convaincus avec Socrate buvant la ciguë que vivre « c’est être longtemps malade », ses paroles de sagesse « je dois un coq à Esculape libérateur », nous convoquent sur la table d’une invention de l’Afrique (Mudimbe), à partir de la proposition du projet philosophique du Muntu à être « par et pour soi-même » (Éboussi Boulaga) ; à se faire relation, à la terre, à l’ordre/désordre, au sacré (Abdoulaye Élimane Kane). Pensons l’Homo africanus philosophicus !

Newer Post
Publication ancienne

Commentaires

WORDPRESS: 1
  • comment-avatar
    Cheikh Moctar BA 2 mois

    Tous mes encouragements.

  • DISQUS: 0
    Translate »